Kie lumo ekzistas ankaŭ ombro troviĝas. L.L. Zamenhof
adresse courriel MoKo calligramme animé MoKo
Ici le Livre d'OR de ce site.

MoKo écrit aussi. Vous pouvez télécharger ici ses écrits pour votre liseuse. Et si vous voulez vous initier à l'argot : « La Méthode à MiMile »

152 - Pour tant de choses encore [Capo 2°] (Adaptations) 15 mars 2014

Copyleft ✍ LoNo ♫ par MoKo

[Am]Pour ce voyage d‘un [G]jour
[B7]que nous fîmes en[Em]semble
[Am]quittant les heures [G]grises
[B7]pour l‘horizon trop [Em]bleu
[D]Pour ces moments pa[G]ssés
[B7]à redessiner la [Em]vie
[D]du bout de nos en[G]vies
[A]de nos joies, nos dé[D]sirs

[C]Toi souri[G]ant, [D]moi te décou[Em]vrant
[C]sans un mot dans un [G]souffle
[A]posé sur tes [D]lèvres

[C]Moi chavi[G]rée, [D]toi me recueill[Em]ant
[C]au creux de ton épaule [G]chaude
[A]où s‘était lovée mon [D]âme.

[Am]Pour ta peau contre la [G]mienne
[B7]qui frémit de nos plai[Em]sirs
[Am]Pour tes mains qui dans le si[G]lence
[B7]déchiffrent mon corps impa[Em]tient
[D]Pour tes bras qui m‘en[G]lacent
[B7]en un ballet sensu[Em]el
[D]Et pour tes yeux qui [G]parlent
[A]au plus profond de mon [D]cœur.

[C]Toi dési[G]rant, [D]moi vi[Em]brant
[C]sans un mot dans un [G]souffle
[A]posé sur ta [D]bouche

[C]Moi qui suc[G]combe, [D]toi qui me re[Em]tiens
[C]de m‘abîmer dans la tenta[G]tion
[A]où je m‘abandonne sans [D]fin

[Am]Pour ces instants immor[G]tels
[B7]de pur bonheur à toucher le [Em]ciel
[Am]Pour ces moments alan[G]guis
[B7]à explorer le temps, les é[Em]toiles
[D]Pour cette larme que j‘ai recueill[G]ie
[B7]lors d‘une enivrante é[Em]treinte
[D]Pour toi, pour moi, pour [G]nous
[A]Et tout c‘que nous ne vivrons ja[D]mais

[C]Pour cette adoles[G]cence
   [D]que nous n‘avons jamais qui[Em]tté
[C]Pour ce temps retrou[G]
   [A]blottie entre tes [D]bras
[C]Pour ces effleure[G]ments
   [D]qui nous ont tant tou[Em]chés
[C]Pour ces caresses qui au [G]loin
   [A]nous ont empor[D]tés
[C]Pour ces fougueux bai[G]sers,
   [D]si passion[Em]nés
[C]Pour l‘amour si beau, si [G]pur,
   [A]et si pro[D]fond
[C]Pour tous ces rêves infi[G]nis
   [A]et pour ces heures devenues [Em]grises

[C]Je te [G]pleure, [D]je te [Em]pleure…
   (decrescendo)