Kie lumo ekzistas ankaŭ ombro troviĝas. L.L. Zamenhof
adresse courriel MoKo calligramme animé MoKo
Ici le Livre d'OR de ce site.

MoKo écrit aussi. Vous pouvez télécharger ici ses écrits pour votre liseuse. Et si vous voulez vous initier à l'argot : « La Méthode à MiMile »

326 - Ninette [Capo 2°] (Glamour) 8 déc. 2015

Copyleft MoKo

[Em]Je l'appelais ma mou[B7]flette,
s'enflammait comme une allu[Em]mette.
Elle n'avait qu'un dé[B7]faut :
cette tendance à s'donner [Em]trop.

[G]Elle n'était pas fa[D]rouche,
elle [Em]aimait à pleine [B7]bouche.
[G]Elle n'se refusait ja[D]mais,
à [B7]quiconque lui plai[Em]sait.

Refrain
[Em]Elle me rendait [G]fou,
[D]chagrin, ja[Em]loux.
Mais d'un seul bai[G]ser
elle [B7]savait me faire dan[Em]ser.

[Em]Je la sortais le di[B7]manche,
on s'en payait_une [Em]tranche.
Mais dès le lundi ma[B7]tin
elle me posait_un la[Em]pin.

[G]Il suffisait qu'un [D]type
lui [Em]offre quelque [B7]nippe
[G]ou quelque colifi[D]chet
et de [B7]lui elle s'enti[Em]chait.

Au refrain

[Em]J'me mettaiz_en co[B7]lère
mais devant son p'tit [Em]air,
cette moue enfan[B7]tine
et ses paroles câ[Em]lines

[G]je r'tombais dans l'pa[D]nneau
et [Em]bientôt dans son do[B7]do
[G]où elle m'faisait_oubli[D]er
ce [B7]que j'voulais lui r'pro[Em]cher.

Au refrain

[Em]Pourtant_un triste [B7]soir,
juste d'un “au [Em]revoir”,
elle s'est fait la va[B7]lise
sans même me faire la [Em]bise.

[G]Mais pourtant son re[D]gard,
[Em]luré et ha[B7]gard,
[G]semblait encore me [D]dire :
“t'in[B7]quiète pas, je vais r've[Em]nir”

Coda bissé
[Em]Elle m'a rendu [G]fou
[D]là, pour le [Em]coup.
Comment l'oubli[B7]er ?
Ça je n'pourrai ja[Em]mais.